Nous nous interresseront au taux de réussite au baccalauréat de Seine-Maritime.
Le taux de réussite au baccalauréat est l'indicateur le plus traditionnel, le plus connu et le plus facile à établir. Il rapporte le nombre d'élèves du lycée reçus au baccalauréat au nombre d'élèves qui se sont présentés à l’examen. Si vous voulez étudiez d'autres chiffres pour d'autres départements, ou d'autres indicateurs comme :

  • Le taux d'accès au baccalauréat
  • La proportion de bacheliers parmi les sortants
  • Les taux de réussite attendu par chaque lycée
  • Les taux de réussite attendu l'accadémie

Je vous invite à consulter le site.

Voici donc le pourcentage de réussite dans les lycées seinomarins :

Class Lycée Ville Pourcentage Nb Élèves
1 J-B DE LA SALLE ROUEN 97 175
2 DE LA PROVIDENCE FECAMP 95 58
3 PIERRE CORNEILLE ROUEN 94 329
4 SAINT JOSEPH LE HAVRE 94 218
5 BLAISE PASCAL (GENERAL ET TECHNO.) ROUEN 92 200
6 FENELON ELBEUF 92 103
7 RAYMOND QUENEAU (GENERAL ET TECHNO.) YVETOT 89 294
8 DE LA PROVIDENCE LE MESNIL ESNARD 89 121
9 MONTIVIL MONTIVILLIERS 87 422
10 FRANCOIS 1ER LE HAVRE 87 388
11 REY ROUEN 87 155
12 PROVIDENCE MISERICORDE (GENERAL ET TECHNO.) ROUEN 86 58
13 GALILEE (GENERAL ET TECHNO.) FRANQUEVILLE ST PIERRE 85 382
14 GUILLAUME LE CONQUERANT LILLEBONNE 85 376
15 JEAN XXIII YVETOT 85 138
16 JEHAN ANGO DIEPPE 83 525
17 CLAUDE MONET LE HAVRE 82 358
18 JOIN-LAMBERT ROUEN 82 144
19 DE LA PROVIDENCE DIEPPE 82 66
20 JULES SIEGFRIED LE HAVRE 81 128
21 LA CHATAIGNERAIE (GENERAL ET TECHNO.) LE MESNIL ESNARD 81 125
22 COUBERTIN (GENERAL ET TECHNO.) BOLBEC 81 97
23 CAMILLE SAINT-SAENS ROUEN 80 261
24 GEORGES BRASSENS (GENERAL ET TECHNO.) NEUFCHATEL EN BRAY 80 186
25 E.DELAMARE DEBOUTTEVILLE (GENERAL ET TECHNO.) FORGES LES EAUX 79 278
26 JEANNE D'ARC ROUEN 78 391
27 DU SACRE COEUR ROUEN 78 113
28 ANDRE MAUROIS ELBEUF 76 372
29 DU VAL DE SEINE LE GRAND QUEVILLY 76 343
30 GUSTAVE FLAUBERT ROUEN 76 340
31 VALLEE DU CAILLY DEVILLE LES ROUEN 76 338
32 THOMAS CORNEILLE BARENTIN 76 301
33 GUY DE MAUPASSANT FECAMP 75 397
34 FERDINAND BUISSON (GENERAL ET TECHNO.) ELBEUF 75 152
35 LES TOURELLES (GENERAL ET TECHNO.) ROUEN 75 129
36 DU GOLF (GENERAL ET TECHNO.) DIEPPE 74 90
37 LES BRUYERES SOTTEVILLE LES ROUEN 73 382
38 DE LA COTE D'ALBATRE ST VALERY EN CAUX 73 212
39 JEANNE D'ARC (GENERAL ET TECHNO.) STE ADRESSE 69 239
40 LE CORBUSIER (GENERAL ET TECHNO.) ST ETIENNE DU ROUVRAY 69 116
41 AUGUSTE PERRET (GENERAL ET TECHNO.) LE HAVRE 67 73
42 PORTE OCEANE (GENERAL ET TECHNO.) LE HAVRE 66 247
43 MICHEL ANGUIER (GENERAL ET TECHNO.) EU 65 294
44 MARCEL SEMBAT SOTTEVILLE LES ROUEN 64 334
45 A. L. LAVOISIER LE HAVRE 64 44
46 ROBERT SCHUMAN LE HAVRE 59 275
47 PABLO NERUDA DIEPPE 57 179
48 GERMAINE COTY (GENERAL ET TECHNO.) LE HAVRE 52 23

Pourquoi publier des indicateurs de résultats des lycées ?

Le ministère prévient :

En publiant chaque année des indicateurs de résultats des lycées, le ministère a pour objectif de rendre compte des résultats du service public national d’éducation et de donner aux responsables de ces établissements et aux enseignants des outils qui les aident à améliorer l'efficacité de leurs actions.

Parents d’élèves, personnels de l’éducation nationale, journalistes, de nombreux acteurs publics et privés se demandent comment évaluer l'action propre d’un lycée, ce qu'il ajoute au niveau initial des élèves qu'il a reçus. En d'autres termes, quand un lycée présente ce qui est communément appelé « de bons résultats », est-ce parce qu'il a reçu de bons élèves, dotés de bonnes méthodes de travail, qui ont pu obtenir le baccalauréat sans effort particulier de sa part, ou bien, est-ce dû au fait qu'il a su, tout au long d'une scolarité, développer chez des élèves peut-être moins bien dotés au départ, les connaissances et les capacités qui ont permis leur succès ? C’est pour donner de premiers éléments de réponse à cette question délicate que le ministère publie chaque année des indicateurs de résultats.

Question délicate car il n'y a pas de conception unique de ce qui pourrait être appelé « de bons résultats » pour un lycée . En effet, quels critères retenir pour apprécier les résultats d'un établissement ? En cette matière, les objectifs des lycéens et de leurs parents peuvent être différents. Certains privilégieront l'obtention de telle série du baccalauréat et seront alors disposés à accepter un redoublement ou à changer d'établissement pour y parvenir ; d'autres souhaiteront effectuer toute leur scolarité dans le même lycée ; d'autres, encore, désireront obtenir un baccalauréat le plus rapidement possible. Un palmarès ou un classement des lycées n'a donc guère de sens général, et l'on pourrait imaginer une multiplicité d'indicateurs rendant compte de ce que recherchent les uns ou les autres.

En conséquence, le ministère retient deux principes pour l’édition de ces indicateurs :
* donner des points de vue complémentaires sur les résultats des lycées.
* proposer une appréciation relative de l’apport de ces établissements, en tenant compte des caractéristiques de leurs élèves.