Puisque nous sommes en été, et que l'été est propice aux découvertes, je vous propose un voyage à l'intérieur des blogs seinomarins, en fait, une découverte de quelques blogs, soit, que je viens de découvrir comme celui d'aujourd'hui Adagio, soit d'autres, où j'ai mes habitudes...

Adagio

Depuis le mois d'avril 2007, un blog sévit sur la région de Dieppe, et je n'en avais pas encore fait connaissance.
D'abord, dès que j'y suis allé, j'ai un a-priori négatif, un fond noir, des écritures roses ou bleues dessus, qui m'obligent à faire un geste que je ne fais pratiquement jamais, car en principe, je fuis aussitôt, c'est-à-dire, un clic droit « désactiver les couleurs » sur mon Firefox, car, je ne sais pas si c'est dû à mon grand âge, mais tout se brouille rapidement.
Mais là, le portrait de Louise Michel en haut à droite (oui, Louise Michel est à droite), m'a fait faire ce geste et rester à lire les billets, sans doute quelques vieux souvenirs.

C'est en fait, un blog comme je les aime, un blog où il y a de la lecture !
Mais est-ce vraiment un blog ? Le (ou les) auteur(s) n'aime(nt) pas ce mot :

Cet endroit (horriblement nommé blog) n'est qu'un reflet-miroir de quelques moments éphémères de sensibilité poétique, existentielle, politique, colorée.
Nous n'avons aucune affiliation politique, même si le communisme, représenté par la LCR, nous semble mieux porter l'espoir et le rêve pour l'humanité.
Nous avons un faible pour l'utopie et l'anarchisme.
Cette rapide présentation signifie que nous sommes libres de diffuser ou non les commentaires qui nous sont transmis (bien qu'ils soient toujours bienvenus).
Il ne s'agit pas de vouloir censurer, mais nous refusons que ce lieu devienne exclusivement un forum de débat politique. Nous souhaitons que toutes les catégories de pensée puissent y être exprimées.

Si vous avez besoin de vacances, Adagio saura vous emmener dans des voyages photographiques vers le Venise de Corto Maltese, les photographies d'André Breton ou les toiles de Frida Kahlo...